Auvent en bois

Quel bonheur de s’affaler dans le fauteuil familial au coin du poêle à bois, et de se laisser bercer par la danse des flammes et le doux bruit des crépitements !! Oui mais qui dit bois dit « corvée » annuelle car ce petit bonheur se mérite…
Après avoir monté un joli petit abri à bois l’année dernière, l’idée était de disposer d’un espace de stockage supplémentaire plus abrité permettant d’effectuer une rotation sur deux années, afin de se chauffer avec un bois de 20 mois de séchage environ… Certes cela demande encore plus de boulot, mais le rendement du poêle est ainsi meilleur et l’allumage simplifié.

Le garage étant décalé par rapport à la maison, installer un auvent sur l’arrière était tout indiqué. La contrainte, hormis de trouver le meilleur prix, était de respecter les 3 mètres de largeur pour l’installer en limite de propriété. Nous avons trouvé notre auvent sur le site Cour-et-jardin.fr.

1ère étape : réception du colis et lasure

Le délai annoncé étant de près de 2 à 3 semaines, quelle surprise de recevoir un appel du transporteur au bout d’une semaine, tant mieux ! La lasure se fera tranquillement dans le garage, en attendant Monsieur s’occupe des préparatifs extérieurs…

2ème étape : fixations

Quand on reçoit un jeu de construction géant, on se dit « chouette on va bien s’amuser », en revanche on ne se dit pas « mais comment on va le fixer »… Alors oui comment ? et bien comme ça :

– au mur du garage par un scellement chimique car les briques sont creuses (au passage c’est Madame qui s’est collée au jeu du « vite faut faire vite on a que 40 secondes »), bien sûr après s’être amusés à faire les trous qui vont bien avec une mèche longue et une perçeuse assez puissante !
auvent1
– et au sol sur des boisseaux bétonnés dans le sol (terreux et en pente !) dans lesquels sont insérées des tiges filetées qui serviront pour fixer les pieds (attention à bien les positionner)
auvent2

3ème étape : LE montage

Le plus rigolo !!! Enfin ! Sauf quand il a fallu déraciner une sapinette de plus 🙁
auvent3auvent4auvent5auvent6

4ème étape : pose de la volige

Là je ne raconte pas l’épisode « on ramène de la volige de 4m de long de BricôtD dans la 106 polyvalente » car pas super cool…
auvent7

5ème étape : pose de la couverture

Pour la couverture, ce sera des tuiles. C’est un choix esthétique, a priori la structure peut la supporter (le poids des tuiles correspond au poids maximal autorisé, et pour le moment ça tient ! ). Contre le mur de la maison nous avons posé un solin couloir + porte solin. La descente d’eau du toit du garage se fera à travers ce solin et la volige (avec de la bande d’étanchéité autocollante autour), ce n’est peut-être pas ce qu’il faut faire mais l’avantage de faire les travaux soit-même c’est qu’on peut les faire comme on le souhaite !!!
auvent8

Pour la pose des tuiles il faut d’abord calculer le pureau et fixer les tasseaux sur lesquels les tuiles viendront s’appuyer en fonction. Pour poser les tuiles, ce n’est pas bien compliqué, c’est mécanique, du bas vers le haut !! Celles du haut sont en plus fixées par des vis.

Sur la dernière rangée, il n’a pas été possible de jouer avec le pureau pour avoir des tuiles entières, il a donc fallu les recouper et ne garder que la partie basse. Faute d’avoir une scie circulaire, ce sera avec les moyens du bords : des trous à la perceuse et quelques coups de ciseau à brique.
auvent9

Sur le bord extérieur nous avons fixé deux tasseaux l’un sur l’autre pour y fixer les tuiles de rives.
auvent10

Et voilà !!
(reste les finitions de la planche de rive et la gouttière qui sont remis à plus tard…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.