Les arbres sans oiseaux

Voici un joli projet de patchwork, en apparence facile, et qui ne fût pourtant pas de tout repos : « Réunion » du Quiltmania Printemps 2014.

J’avais très envie de le réaliser depuis très longtemps, et l’occasion arriva via l’idée d’un cadeau d’anniversaire pour ma maman pour une année spéciale… Du coup le challenge était de le réaliser en un peu plus de 3 mois en mobilisant pas mal de soirées et week-end à l’ouvrage !

La première étape, assez plaisante mais pas toujours évidente, est de choisir les tissus. Et là, patatras ! Je réalise que les oiseaux sont appliqués sur un fond imprimé !! Forcément le magazine date de quelques années et le modèle vient des états-unis… introuvable… ça part mal !

Tant pis je décide de me débrouiller par mes propres moyens pour reproduire l’arbre : j’utilise des scans du magazine et je m’aide des gabarits des oiseaux pour remettre à l’échelle l’image avec l’arbre (dont je n’avais pas le gabarit) à l’ordinateur. Je l’imprime ensuite à taille réelle pour décalquer le tronc et les branches sur un tissu marron moiré.

Mes deux arbres nus sont découpés dans le tissu marron et appliqués à la machine. Ensuite je colle mon thermocollant double face sur l’envers de 4 carrés de tissus verts différents, puis découpe des feuilles avant de les coller sur l’ouvrage un peu au hasard. Je les applique une à une, le thermocollant n’étant pas suffisant pour un collage définitif (d’ailleurs certaines se décollent déjà). A ce moment je regrette juste de ne pas avoir pensé à thermocoller l’arbre nu car les branches glissaient et déviaient sous la machine à coudre, ça aurait été bien plus pratique.

Finalement je décide de ne pas réaliser les oiseaux pour ne pas surcharger l’arbre déjà en relief. Je m’attaque aux carrés du bord. Le montage est très rapide, bien plus que ce que je ne pensais ! J’oublie d’inverser le sens des tissus au milieu des bandes mais tant pis, ce n’est pas si moche ! La principale difficulté est d’adapter le nombre de carrés pour que ça tombe bien, et de coudre correctement les coins (je ne suis pas très fortiche pour ça)….

A ce stade j’ai l’impression que le plus gros du travail est fait, il me reste pourtant à assembler le sandwich et quilter le tout ! Pour mon premier ouvrage j’avais acheté le pied de quilting machine et je ne m’en étais pas servie car je trouvais le quilting main plus joli. Cette fois pas le choix, plus le temps ! Je décide donc d’utiliser la machine. Je quilte le long des bandes, les arbres, leur contour, et entre les arbres pour finalement en défaire une partie et garder juste le quilting autour et sur les arbres, ce qui les met en valeur ! Quelques plis au dos car je me suis contentée d’assembler le sandwich avec des épingles, pas très pro tout ça, tant pis…

L’assemblage du biais final et voilà le résultat ! Je dois dire que l’appliqué à la machine est hyper pratique et rapide, mais c’est un style particulier qui est tout de même bien différent de l’appliqué à la main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.