Bac à fleur en bois

Je suis admirative des constructions en bois, du cabanon à la maison d’architecte. Faute d’avoir eu le budget pour construire une maison en bois, nous nous rattrapons sur la déco intérieure et extérieure avec ce matériau noble et millénaire…

Pourquoi s’embêter à faire soi-même un bac à fleurs en bois ? A la base l’idée était d’économiser quelques sous, mais à moins de faire de la récup’ le coût reste tout de même assez élevé. Le plaisir de faire du sur-mesure, de se creuser la tête, de travailler le bois, et enfin de pouvoir regarder le bac fini et se dire « c’est moi qui l’est fait » !

Le projet de bac à fleurs en bois est inspiré de ce modèle.

Pour ce bac, j’ai utilisé :
1 poteau en pin autoclave plein
4 lames de construction à volet long 2,40 m
1 traverse sapin
2 lots de 4 supports de traverse
1 planche d’OSB3 ep 15mm
de la bande d’étanchéité autocollante (sika multiseal)
de la lasure
des vis
du feutre géotextile
quelques bouts de gaine électrique

Coût de revient = environ 50 euros (à condition de réutiliser les restes de chantier)

Pour ce projet j’ai acheté un poteau plein, et non le rainuré car plus cher, et surtout je ne voulais pas de rainures visibles sur l’extérieur (celui à BricoD est rainuré sur 3 faces). Je souhaitais garder le visuel du modèle pour ne pas voir les bords des lames, mais après quelques essais infructueux à la mini scie circulaire sur le poteau, j’ai du me résoudre à utiliser une solution moins esthétique mais plus efficace et aussi plus rapide, à savoir fixer les lames directement sur le poteau sans le rainurer ni le découper.

Prendre les mesures et découper

Chaque lame me permet de faire les 4 côtés du bac, idem pour le poteau. Je regrette juste de ne me pas m’être appliquée plus dans la découpe afin d’avoir une finition plus jolie, mais ma première idée était de fixer les côtés sur l’intérieur du poteau découpé, les petits défauts ne devaient pas se voir…

Il faut faire également attention à couper les poteaux bien droits pour la stabilité finale du bac !!
bac1

Monter les lames et la structure

J’ai commencé par fixer les lames sur les poteaux pour les deux côtés les plus longs
bac2

Puis j’ai fixé sur les 4 poteaux les supports de traverses et coupé et fixé les deux traverses sur les côtés les plus longs.
bac3

Je me suis ensuite aidée d’un mur pour fixer un troisième côté (qui assemble les deux côtés déjà montés), puis le dernier.
Enfin j’ai fixé les deux traverses restantes (vue du bac à l’envers)
bac4

Je dois avouer que ma méthode de montage n’est pas très conventionnelle. En principe il faut d’abord monter la structure (poteaux-traverses) puis fixer les lames, mais ça m’a évité de me tromper dans la coupe des traverses, puisque j’ai pris les mesures une fois chaque côté fixé !

J’ai terminé par coller des carrés de bande d’étanchéité sous les pieds, pour éviter les remontées d’humidité, et je l’ai lasuré. Le bac sera aussi posé sur des morceaux de terre cuite pour limiter le contact avec le sol.

Le fond du bac

J’ai choisi de découper une planche d’OSB3. J’ai fait des trous de 14mm dans lesquels j’ai glissé des morceaux de gaine électrique qui dépassent de chaque côté. J’ai ensuite découpé du feutre géotextile (plié en deux = épaisseur double), avec un peu de marge de chaque côté (environ 5 cm). J’ai posé le feutre dessus le fond, et coupé en croix au niveau des trous pour faire ressortir les gaines.
bac6

J’ai placé le fond dans le bac, et fixé avec un peu de scotch sur les côtés pour qu’il tienne sur les côtés le temps du montage. J’ai découpé deux morceaux pour les bords (également pliés en deux), que j’ai fixés par des minis vis afin qu’ils adhèrent bien au support.
bac7

 

Et voilà le travail fini !!!
bac8

Une couche de drainant (des morceaux de terre cuite et quelques cailloux), quelques 60 litres de terreau et un jasmin plus tard, espérons qu’il s’y plaira !
bac9

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.