Jardin de Grand-Mère 1930 – mai 2019

8 JANVIER 2017

Un pas en avant vers 2017, et quelques pas en arrière vers le jardin de Grand-Mère en 1930, enfin plutôt le projet du « Quiltmania hors série Eté 2013 » qui me faisait envie depuis longtemps. Je n’ai à mon compte qu’une seule réalisation en patchwork, je me lance donc avec joie dans un projet plutôt ambitieux, mais après tout rien de m’empêche de prendre mon temps pour le réaliser…

LES TISSUS

La première difficulté est de choisir les bonnes couleurs de tissu, ici des couleurs pastel qui iraient bien dans notre chambre. Pour le fond blanc, j’ai commandé du tissu pour drap 100% coton. Pour la réalisation de la partie centrale, des demi-cercles et des carrés, il faut un assortiment de tissus, mais sur le modèle il y a quasiment autant de tissus que de fleurs. J’ai donc fait le choix de commander des « Fat quarter » pour réaliser principalement la bordure « log cabin », la tige et les feuilles :

Et pour varier les tissus des fleurs du « jardin de grand-mère », demi-cercles et carrés de la bordure (et également me faire un petit stock pour les prochains ouvrages), j’ai acheté des lots de coupons 15×15 cm et un lot de tissus fleuris 40×40 cm :

Me voilà prête pour commencer !!

LE MEDAILLON CENTRAL & LE JARDIN DE GRAND-MERE

1ère étape, fabriquer quelques 1159 hexagones en papier cartonné pour les 91 fleurs colorées et ceux dans le tissu blanc qui les séparent…

J’ai tenté de me les imprimer sous word, mais il semblerait que la forme « hexagone » ne respecte pas tout à fait les mesures, j’avais systématiquement deux côtés plus larges. Sous Excel c’était pire encore….

J’ai fini par imprimer des planches via ce site, et miracle, ils sont parfaits !!!

25 JANVIER 2017

Première mission accomplie, les hexagones imprimés sur des feuilles cartonnées, et tous découpés !

25 MARS 2017

Pour réaliser mes fleurs, j’ai utilisé la technique du « montage à l’anglaise », qui se fait uniquement à la main. Même si c’est assez long (environ 1 heure pour chacune de mes fleurs), c’est  agréable de pouvoir avancer ses fleurs sans être dépendante de la machine à coudre.

Le « pas à pas » pour l’une de mes petites fleurs :

1 : couper dans une bande de tissu des rectangles plus grands que les hexagones (six pour les pétales, plus un ou deux pour réaliser les cœurs des autres fleurs)
2 : sur l’envers, poser et centrer un hexagone en carton, couper les coins du tissu
3 : replier le tissu sur chaque côté et le maintenir avec un fil de bâti de couleur (en piquant à travers le carton)
4 : choisir un cœur pour la fleur (ou en faire un), et positionner autour les pétales pour préparer la fleur (s’il y a des motifs il faut faire en sorte que ça rende bien)
5 : coudre endroit contre endroit un côté du cœur et un côté du pétale par un point de surjet (sans piquer dans le carton)
6 : répéter l’opération pour chaque pétale de façon à ce qu’ils soient tous cousus autour du cœur
7 : enlever le fil de bâti du cœur, et enlever le carton, puis plier la fleur afin de coudre deux pétales sur leur côté commun, toujours endroit contre endroit et au point de surjet
8 : plier et coudre au fur et à mesure les autres pétales entre elles pour arriver au résultat final.

Cette vidéo explique bien la technique (il y a quelques différences avec ma façon de faire)

Voici un aperçu de quelques fleurs réalisées :

26 AOUT 2017

Parallèlement à la réalisation de mes petites fleurs, j’ai commencé les bordures du médaillon central, qui en plus de la machine à coudre, nécessitent une attention particulière pour ne pas se tromper.

Voici mon « pas à pas » pour les log cabin :

1 :
reproduire le motif au crayon papier sur du tissu intissé blanc : cette étape doit être réalisée avec précision car la régularité des bandes en dépend.


2 : couper les deux premiers carrés du milieu, ici un coloré et un blanc de 3,5 cm.
Préparer les autres bandes de tissu qui seront coupées au fur et à mesure.  3 : assemblage des bandes de tissu sur le motif :
– retourner le tissu intissé et poser au milieu le premier carré de tissu avec le motif visible, puis le carré blanc (ou si c’est un carré avec motif le poser endroit contre endroit)
– retourner de nouveau le tissu intissé et coudre le premier trait (bien suivre les traits)
– retourner et plier le carré blanc sur la couture réalisée, repasser pour marquer le pli
– couper et poser la bande de tissu blanc sur la droite, la coudre au dos, plier, repasser
– couper et poser la bande de tissu coloré sur le haut et sur l’envers, la coudre au dos, plier, repasser
– continuer ainsi en respectant les couleurs et en tournant toujours dans le même sens, les tissus à motifs sont posés sur l’envers (sauf le premier carré). Il est important de bien suivre les traits lors de la couture pour la régularité de l’ouvrage.
4 : assembler les « log cabin » entre eux en les épinglant sur les bords des carrés reportés sur le tissu intissé, vérifier l’endroit, coudre et repasser pour aplatir les coutures. Voici mes log cabin assemblés :

Bilan au 26/08/2017 :
– Fleurs : 76 / 91
– Hexagones blancs : 302 / 522
– Log cabin : 19 / 48

Bilan au 29/10/2017 :
– Fleurs : 91 / 91
– Hexagones blancs : 522 / 522
– Log cabin : 24 / 48

Mes fleurs et hexagones sont finis ! J’ai préféré faire toutes mes fleurs avant de commencer à les assembler, afin de répartir les couleurs et tons sur l’ensemble de l’ouvrage :

Bilan au 12/07/2018 :
– Fleurs & Hexagones assemblés
– Log cabin : 24 / 48

Ces derniers mois j’ai concentré mon travail sur l’assemblage du médaillon central : les fleurs cousues aux hexagones blancs, et les cartons et fils noirs retirés, l’ensemble a été appliqué sur un grand carré blanc :

Bilan au 16/05/2019 :

2 pas en avant et 3 en arrière, voilà la petite danse des derniers mois. L’appliqué à la machine ne me convenait pas (un peu trop grossier), et plutôt que de le regretter encore et encore, j’ai pris la décision de le refaire à la main, et du coup en profiter pour tourner un poil mon jardin, vu qu’il n’était pas dans le sens que je souhaitais ! J’ai donné un gros coup de ciseau dans les hexagones du contour pour me débarrasser du carré blanc, et ensuite j’ai décousu patiemment ce qu’il en restait… ce qui a impliqué de refaire autant d’hexagones blancs (et quelques fleurs abîmées) et de refaire tout l’appliqué à la main.

Pour le dessin de la « liane »autour, j’ai commencé à créer des feuilles en tissu en me servant de gabarits improvisés sur papier. Je ne suis pas sûre que ce soit la technique traditionnelle, mais c’est celle que je me suis improvisée, après tout chacun fait comme bon lui semble !

J’ai également profité des dernières vacances pour créer le biais qui sert à la tige, et j’ai recopié le motif sur le contour de mon jardin, puis fixé le biais avec du fil à bâtir avant que les traits ne s’effacent, et pour faciliter l’appliqué.

Une réponse à “Jardin de Grand-Mère 1930 – mai 2019”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.